Justice

Tribunal de Coyah : injures, coup de poing entre un procureur et un avocat

Fait gravissime. Une violente bagarre a eu lieu mercredi entre le procureur du tribunal de première instance de Coyah Almamy Sékou Camara et l’avocat Me Facinet Hawa Sylla qui a saigné après avoir reçu « un violent coup de poing sur le nez ».

Selon un « témoin » de la scène, tout est parti du réquisitoire du procureur dans lequel il a demandé qu’une cliente soit condamnée dans une affaire domaniale à 5 ans de prison dont 3 ans avec sursis. Ce que, dit-il, l’avocat n’aurait pas aimé et aurait tiré violemment sur la personne lors de ses plaidoiries.
« Le procureur a demandé au juge séance tenante de dire à l’avocat de ne pas s’en prendre à sa personne. Il l’a traité de tous les noms d’oiseau, il est allé jusqu’à lui dire qu’il a pris de l’argent dans le dossier, qu’il a  été enlevé à la Crief à cause du fait qu’il soit corrompu. Le procureur a répliqué en disant qu’il a plutôt été promu en le nommant à Coyah. Le juge a suspendu l’audience et demandé que l’incident soit noté dans le plumitif. Après les échanges avec le juge dans son bureau, à la sortie, l’avocat a bousculé violemment le procureur qui a aussitôt réagi. Contre toute attente, à son bureau, le procureur est surpris par une chaise prise par l’avocat contre lui. Il a fallu moi pour le bloquer. Sinon c’est le pire qui allait se produire. Le procureur n’a frappé personne, il s’est défendu contre de violentes attaques », explique KRC, qui dit être témoin du pugilat.

Côté de l’avocat, on dément la version et parle d’agression d’un procureur dans le milieu professionnel.
Contacté, Me Facinet dit rencontrer d’abord le barreau avant de parler à la presse. Il a tout de même confirmé avoir reçu un violent coup sur le nez qui a provoqué un saignement.

« J’attends juste l’autorisation de l’Ordre. J’ai été attaqué. Je saigne du nez, j’ai les photos. Il faut que telles exactions s’arrêtent dans le pays. Je suis la victime. Il m’a donné un coup de poing sur le nez. C’est grave ce qui s’est passé à l’audience de ce mercredi à Coyah. Si c’est un procureur qui est censé lui-même poursuivre les gens qui commet une infraction et dans le milieu professionnel, vous voyez ce que ça fait? », déplore Me Facinet Hawa Sylla.

Bouton retour en haut de la page