Non classé

Mines : plusieurs sociétés minières bénéficient des exonérations hors normes

▪︎ La Société Aurifère de Guinée (SAG) bénéficie d’un congé fiscal de 2020 jusqu’à 2025 et est exonérée des impôts et taxes suivants : la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), l’Impôt Minimum Forfaitaire (IMF), l’Impôt sur les sociétés (IS), les Droits d’Enregistrement (DE), la Patente, la Retenue sur loyers et la Taxe d’Apprentissage (TA). Cela entraine un manque à gagner estimé à 332,56 Mds GNF par an ▪︎ Guinea Alumina Corporation (GAC) est exonérée des impôts et taxes suivants : la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), l’Impôt Minimum Forfaitaire (IMF), l’Impôt sur les sociétés (BIC). Soit un manque à gagner estimé à 19, 66 Mds FG par an ▪︎ La Société Minière de Boké (SMB) est exonérée de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ; soit un manque à gagner estimé à 790,61 Mds GNF par an ▪︎ La Société Minière de Dinguiraye (SMD) est exonérée de la TVA, Retenue sur Loyers, la Taxe d’Apprentissage (TA). Le manque à gagner par an est estimé à 156,96 Mds GNF ▪︎ La SPIC est exonérée des impôts et taxes suivants : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l’Impôt Minimum Forfaitaire (IMF), l’Impôt sur les sociétés (IS), CFU, IRVM, la Patente, la Taxe d’Apprentissage (TA). Soit un manque à gagner estimé à 94,55 Mds GNF par an ▪︎ La Société Minière de Mandiana est exonérée des impôts et taxes suivants : La taxe sur la valeur (TVA), l’Impôt Minimum Forfaitaire (IMF), l’Impôt sur les sociétés (IS) et la Taxe d’Apprentissage (TA). Soit un manque à gagner estimé à 93,93 Mds GNF par an ▪︎ Winning Consortium Railway Guinea SAU est exonérée des impôts et Taxes suivants : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l’Impôt Minimum Forfaitaire (IMF), l’Impôt sur les sociétés (IS) congé fiscal de 25 ans, la Patente, la Taxe d’Apprentissage (TA). Le manque à gagner par an est estimé à 238,73 Mds GNF ▪︎ La Société Gold Mining de Kouroussa est exonérée de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Le manque à gagner par an est estimé à 94,014 Mds GNF. Il ressort ainsi de ces 8 exemples seulement, un manque à gagner par an de 1915,6 Mds de GNF sur les recettes minières, au compte de la Direction Générale des Impôts

Bouton retour en haut de la page