InfoPolitique

Lutte contre les faux médicaments: Des nouvelles boutiques identifiées

Sous la supervision de la CRIEF, la direction des investigations de la Gendarmerie nationale en compagnie des services techniques du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a découvert encore plusieurs magasins de vente de faux médicaments à Madina.
Apportant des précisions sur cette nouvelle découverte, l’Inspecteur Général de la Santé souligne que les produits sont de diverses variétés provenant de pays différents comme l’Inde, la Malaisie, le Nigeria, le Ghana.

Par ailleurs, le médecin légiste, Lt Aly Badara CAMARA a dit indignation à la cruauté des mis en cause.

« Ce sont des produits périmés depuis 2022, mais ils les ont reconditionnés, en changeant les cartons et les dates de péremption. C’est le cas particulier du Tramadol qui a un effet direct sur le système nerveux central », a-t-il indiqué.

Outres les premières opérations au marché M’balya avec pour cible 269 boutiques et celles des alentours de la mosquée Karo avec 346 boutiques; percusitionnées, scellées et vidées de leurs contenus, l’Inspecteur général de la santé précise que les présentes opérations sont circonscrites dans la zone de Yansanéya autour de 30 boutiques avec des capacités qui peuvent contenir 5 à 10 contenaires de faux médicaments.

Parlant au nom du Ministre de la Santé en faveur de la réussite de la lutte, l’Inspecteur général de la santé a remercié les autorités et tous les acteurs de la lutte avant d’inviter les populations à soutenir et accompagner l’initiative.

« l’intérêt de cette lutte, c’est l’amélioration de la santé de la population guinéenne. Et l’objectif de l’État, c’est de servir à la population des produits de qualité », a laissé entendre le médecin légiste Lt. Aly Badara CAMARA

Service Communication et Relations Publiques

Bouton retour en haut de la page