Info

Feguifoot: Le Conor présente son rapport final après deux ans de gestion

Installé le 1er décembre 2021 suite à une décision de la FIFA, le Comité de Normalisation (CONOR) de la Fédération Guinéenne de Football (FGF) a commencé le travail le même jour suivant son mandat. A savoir :
Gérer les affaires courantes de la FGF ;
Déterminer, en coopération avec l’administration de la FIFA, si des dispositions spécifiques des statuts ou du code électoral de la FGF en relation avec la procédure électorale doivent être amendées ;
S’assurer que les nouveaux membres de la commission électorale, de la commission de recours électorale et, le cas échéant, des organes juridictionnels soient nommés par le congrès de la FGF ;
Une fois les nouveaux membres susmentionnés nommés, s’assurer que l’élection du comité exécutif de la FGF soit menée conformément aux statuts et a la règlementation applicable de la FGF.
Suivant ce mandat, le CONOR dans le cadre de la gestion des affaires courantes, s’est fixé trois objectifs :

  1. Améliorer la gouvernance ;
  2. Performer dans les compétitions ;
  3. Renforcer les capacités des acteurs à tous les niveaux.
    Dans le cadre de l’amendement des dispositions statutaires, il a mis l’accent sur la méthode participative tout en tenant compte des directives de la FIFA et de la CAF sur la bonne gouvernance, la transparence et la lutte contre le conflit d’intérêts.

I GESTION DES AFFAIRES COURANTES :

1.LA GOUVERNANCE :

Apres un état des lieux, le CONOR a jugé nécessaire de doter la fédération d’un organigramme opérationnel et surtout de recruter un personnel qualifié capable d’engranger des résultats.
La gouvernance financière et administrative est soumise à un profond changement pour ressortir les valeurs que sont la transparence et la lutte contre le conflit d’intérêt. Pour optimiser la gestion financière, le CONOR a installé le logiciel de gestion SAGE 100c COMPTABILITE PREMIUM.
Sur le plan administratif, il est institué chaque lundi une réunion pour discuter et échanger sur tous les dossiers de la fédération. Les conclusions de cette réunion sont présentées en réunion du CONOR le mercredi pour décisions.
La création des départements Juridique, Marketing, football des jeunes et scolaires a donné une efficacité au traitement des dossiers liés à ces domaines.
Des journées de réflexion ont été organisées en juillet 2022 pour une meilleure gestion des académies de Nongo et de Kindia. Les résultats issus de ces journées ont permis une gestion optimale de ces académies et une meilleure performance académique des pensionnaires.
A titre d’exemple, nous sommes passés de 0% pour l’examen d’entrée en 7eme année session 2022 à 70% session 2023 et un taux de réussite au Baccalauréat de 100% contre 0% en 2022.
Contre son gré, le CONOR a procédé à la fermeture de ces académies en commun accord avec la FIFA, principal bailleur de fond de ces académies. Cette fermeture est consécutive à la nouvelle orientation de la FIFA relative aux centres de formation.
Dans le cadre de la supervision des démembrements de la fédération, les courriers relatifs au fonctionnement et au dépôt des différents rapports sont régulièrement envoyés aux différentes ligues.
Le changement du bureau de la Ligue Guinéenne de Football professionnel a donné un nouveau souffle à cette ligue. En plus des championnats nationaux professionnels (Ligue 1 Guicopres et ligue 2) qui se sont joués sans interruption, les 28 clubs ont participé à la coupe de Ligue, une nouvelle compétition avec le soutien de la LONAGUI.
Pour la nouvelle saison, le bureau de la LGFP avec l’appui du CONOR a procédé à la refonte du règlement du championnat national et à la signature d’un nouveau contrat de sponsoring avec une société de la place.
Sachant que le sponsoring est la clé du développement du football dans un pays, le CONOR a décroché la signature d’un contrat de 15 milliards de francs guinéens par an et pour 4 ans avec Guicopress. Le CONOR a accepté que la moitié de ce montant soit investie dans les infrastructures et les équipements.
Toujours à la recherche de moyens additionnels pour le bonheur du football guinéen, le CONOR a signé le 09 novembre 2023 un contrat de sponsoring avec la société Orange Guinée, numéro 1 de la téléphonie du pays. Ce contrat d’une durée de 4 ans apportera au football guinéen la somme de 28 milliards de francs guinéens.
En matière d’infrastructures, le CONOR a procédé à la mise en place du deuxième gazon synthétique au centre technique de Nongo et à l’amélioration des conditions d’accueil dudit centre. Ce deuxième terrain est en train d’être doté d’un système d’électrification pour permettre son utilisation à tout moment. Pour sécuriser ce deuxième terrain, un apport financier du sponsor Guicopres a été sollicité et obtenu pour le clôturer et l’aménager.
Le centre technique vient de bénéficier d’une rénovation avec l’appui de la FIFA. Cette rénovation a porté sur l’électrification, la plomberie, la peinture, l’assainissement et la cuisine dudit centre.
Le sponsor Guicopress a doté les arbitres du championnat des équipements de qualité (oreillettes, tableaux électroniques, sifflets maillots,…) et la cellule communication des appareils de dernière génération.
Sur le plan international, le CONOR a amélioré les relations avec les instances dirigeantes du football mondial la FIFA et la CAF. Il a aussi obtenu la signature d’une convention de partenariat avec la Fédération Royale Marocaine de Football.
Un autre exploit de la gouvernance du CONOR est l’éligibilité de la Guinée au projet FIFA, football for schools. Ce projet prend en compte les enfants de 6 à 12 ans dans les écoles. En plus de la formation des jeunes en technique de football, ce projet permettra d’inculquer aux jeunes les valeurs de respect, d’amitié, de citoyenneté et d’hygiène.
2.LES COMPETITIONS
Elles ont été nombreuses et variées sur le plan national et international. Elles ont été organisées sur le plan national avec le soutien du CONOR. Chaque ligue technique a pu organiser sa compétition. Sur le plan international, le CONOR a bénéficié d’un appui financier du ministère en charge des sports pour faire participer les différentes équipes nationales à leurs compétitions.
Il faut souligner la victoire du Groupe Scolaire Ben Sékou SYLLA au premier championnat scolaire de la CAF en Afrique du Sud, la qualification du Syli National à la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Côte d’Ivoire 2024 et les belles prestations de nos équipes féminines dans leurs différentes compétitions.
Le CONOR a pu organiser un match amical prestigieux contre la mythique équipe du Brésil. Une première pour notre sélection nationale.
Il faut aussi souligner la première qualification et participation de la Guinée à la phase finale de la CAN U23. Une compétition ou notre équipe s’est classée 4ème. Ce qui nous donne droit de jouer un match de barrage contre une équipe asiatique pour se qualifier aux Jeux Olympiques Paris 2024.
3.RENFORCEMENT DE CAPACITES
La formation a été un volet que le CONOR a soutenu avec le concours de la fédération royale marocaine de football et les instances internationales que sont la FIFA et la CAF.
Apres sept ans d’attente, vingt-cinq (25) entraineurs ont pu finalement bénéficier de la formation à la licence B-CAF. Cette formation a été possible grâce à l’expertise et à l’appui des techniciens marocains.
La Guinée est fière d’avoir en plus des entraineurs formés, la signature d’une convention avec la CAF pour valider le curricula national de formation des entraineurs.
Sur le plan national, plus de 200 entraineurs licence D-CAF formés avec le concours de la DTN dans les différentes communes de la capitale et la Préfecture de Dubreka.
Avec l’appui de la FIFA, les arbitres d’Elite (hommes et femmes) et les formateurs (techniques et physiques) des arbitres nationaux ont bénéficié d’un renforcement des capacités.
Les femmes secrétaires de la fédération ont bénéficié d’une formation pour leur permettre d’apprendre d’autres métiers du football. A l’issue de la formation, deux d’entre elles ont bénéficié de promotion. Elles ont été nommées Team Managers et intendantes des équipes nationales féminines. Une première aussi dans la vie de notre fédération.
II LA REVISION STATUTAIRE
1.LES CONSULTATIONS
La révision statutaire est l’élément le plus important de la normalisation. Pour mener à bien ce processus, le CONOR a misé sur la méthode participative tout en se soumettant aux directives de la FIFA et de la CAF.
Le processus a démarré par une rencontre avec les acteurs du football au lendemain de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2022.
Si les acteurs ont été informés de l’Etat des lieux à la prise de fonction du CONOR, ils ont été surtout demandés de faire des propositions d’amendements des statuts en vigueur.
Les propositions des acteurs ont été transmises à la FIFA pour appréciation. D’autres propositions émanant du CONOR ont été aussi transmises pour une sortie définitive de la crise.
Apres examen des différentes propositions, plusieurs visioconférences ont été organisées entre le CONOR et les équipes de la FIFA et de la CAF pour finalement proposer les premières ébauches des nouveaux statuts et un chronogramme réaliste et réalisable.
A rappeler que les directives de la FIFA étaient clairement définies pour l’élaboration des nouveaux statuts. A savoir : la démocratie, la transparence et la lutte contre le conflit d’intérêts.
Ce projet des statuts a été transmis au mois d’Août 2022 aux acteurs pour examen. Plusieurs d’entre eux ont réagi pour apporter d’autres changements. Ces nouvelles propositions ont été aussi transmises à la FIFA et à la CAF.
Constatant un refus de changements des dispositions relatives aux directives de la FIFA et de la CAF, les deux instances ont levé une mission en octobre 2022 pour venir rencontrer les acteurs et leurs expliquer le bienfondé du projet des statuts proposés.
Malheureusement, les trois jours de la mission conjointe FIFA-CAF n’ont pas pu faire bouger les lignes.
2.LES ASSEMBLEES GENERALES EXTRAORDINAIRES
Respectueux de son chronogramme, le CONOR a organisé comme prévu l’Assemblée Générale Extraordinaire le 12 novembre 2022.
Soixante (60) sur les soixante-cinq (65) délégués étaient présents. Le quorum étant atteint, l’assemblée s’est valablement tenue avec un seul point à l’ordre du jour : L’adoption des nouveaux statuts.
Cette assemblée qui a été rehaussée par la présence de son Excellence Monsieur le Ministre de la Jeunesse et des Sports, a rejeté le projet des nouveaux statuts par 47 voix contre 13.
Un procès-verbal a été dressé et transmis à la FIFA et à la CAF conformément aux statuts en vigueur.
Aux lendemains de la coupe du monde et des fêtes de fin d’année 2022, la FIFA et la CAF ont décidé en Mars 2023 de la reprise des consultations des acteurs sur proposition du CONOR avec l’implication du gouvernement.
L’implication du gouvernement à sa tête son Excellence Monsieur le Premier Ministre, chef du gouvernement, a permis aux acteurs du football de s’entendre sur les dispositions statutaires qui faisaient polémiques.
Sur la base de cette entente, une assemblée générale extraordinaire a été convoquée le 22 juillet 2023 pour adopter lesdits statuts. Comme attendu, les statuts ont été adoptés par l’ensemble des acteurs présents (65 voix pour sur 65).
Tenant compte de son mandat et des dispositions statutaires, le CONOR a lancé au mois d’Août un appel à candidatures pour l’élection des membres des commissions électorale et électorale de recours.
Ces membres seront élus dans la transparence par les membres statutaires le 02 septembre 2023 au cours d’une autre assemblée générale extraordinaire. Une assemblée qui a été rehaussée par la présence d’un délégué de la CAF.
Après avoir outillé ces deux commissions en textes règlementaires et statutaires, le CONOR a organisé plusieurs visioconférences avec la FIFA et la CAF afin de permettre aux deux commissions de réussir leurs missions.
Comme convenu de faire les élections de la base au sommet, le processus électoral a effectivement démarré le 19 octobre par l’élection des districts de Lola et de Yomou.
CONCLUSION
Le CONOR salue la médiation du Premier Ministre et invite tous les acteurs à l’union sacrée pour le meilleur du football guinéen.
Le CONOR réitère sa confiance aux commissions électorale et électorale de recours pour organiser des élections crédibles, transparentes et acceptées par tous.
Le CONOR prie les acteurs du football, qu’au terme de son mandat, vu la place qu’occupe le football dans notre pays et le nombre de talents qui existent, à accepter avec fair-play le bureau élu afin de faire bénéficier le football guinéen des retombées du FORWARD 3.0 (projet de développement de la FIFA).
Le CONOR souhaite que le bureau élu soit consensuel, dynamique, efficace et unificateur.
Enfin, le CONOR invite l’Etat à investir dans les infrastructures sur toute l’étendue du territoire national pour soutenir l’éclosion des talents et créer des meilleures conditions de pratique de cette noble discipline sportive qui est le football.

Le Comité de Normalisation
novembre 30, 2023

Bouton retour en haut de la page