• Accueil
  • >
  • VIDÉO
  • >
  • Société : un bâtiment R+4 et son contenu partent en fumée à Conakry

Société : un bâtiment R+4 et son contenu partent en fumée à Conakry

  • Publié Par LA REDACTION
  • 10 janvier 2018
Share Button

Les habitants du quartier résidentiel de la minière sont pris de panique. Cet immeuble commercial de 3 étages a été cédé sous l’effet des flammes qui grimpent sous l’œil impuissant des occupants, riverains et passants.

Bilan, 1 mort, 3 portés disparus et 16 blessés graves et des dégâts matériels considérables. 24 heures après, les soldats du feu tentent encore de maitriser les flammes. Une panoplie de dispositifs est déployée sur place. 45 agents de la protection civile, 40 agents de la CMIS, 30 gendarmes, 20 agents de la société Laguipress et une dizaine de camions d’incendie entre autre.« On déplore malheureusement un décédé qui était un sapeur-pompier de la protection civile. Nous présentons toutes nos condoléances à la famille et à la société qui nous a renforcés dans ce dispositif. Il faut savoir que pour ce feu, la lutte a commencé à 18h 30’ et jusqu’à 1h du matin », explique le commandant Felieu, commandant de la direction nationale de la protection civile.

Les victimes de cet incident avaient été appelées pour intervenir afin d’éteindre les flammes qui se propageaient sur tout le bâtiment entre 19h 20h. Et il s’est effondré sur certains, selon plusieurs témoignages.

«  On était au bureau vers 17h 30, il y a un de nos collègues qui nous a informé une fumée venant de nulle part. Du 3ème, on est descendu voir ce qui se passe. C’est ainsi on a décidé de faire descendre certaines choses qu’on pouvait prendre, mais malheureusement chacun d’entre nous n’est descendu qu’avec  ses téléphones.  Comme vous pouvez comprendre, tout le reste est parti en fumée », explique Robert Guilavogui, un des sinistrés avec un ton de pitié.

Lire aussi :  Viol : celle qui accuse Marcus, reconnait avoir menti sur le jeune artiste de viol.

Pour l’heure, les causes de cet incident malheureux ne sont pas encore élucidées. Des boutiques, bureaux et magasins ont été consumés. Peu avant minuit, les sapeurs pompiers, le ministère de la protection civile et son staff sans succès sur les lieux.

 

N’Faly GUILAVOGUI

PRECEDENT «
SUIVANT »