• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Rejet de la proposition du gouvernement : il y aurait-il une instrumentalisation ?

Rejet de la proposition du gouvernement : il y aurait-il une instrumentalisation ?

  • Publié Par LA REDACTION
  • 12 mars 2018
Le siège du SLECG
Share Button

Comme nous vous le disions dans notre précédent article, la base du SLECG a rejeté en bloc la proposition telle que faite par le gouvernement. Pour beaucoup de personnes, il y aurait une main noire qui instrumentalise ces syndicalistes notamment celle politique.

C’est une réaction qu’a eu un membre du parti au pouvoir chez nos confrères de mosaiqueguinee.com. Souleymane Keïta, responsable de la jeunesse du parti et conseiller à la présidence, chargé de mission regrette l’attitude des responsables syndicaux et souligne qu’ils ont toujours fait la sourde oreille. « C’est un dialogue où l’autre camp ne veut rien entendre. Nous pensons que ces propositions sont bonnes pour celui qui se bat pour l’amélioration des conditions de vie des enseignants et qui a l’amour de la patrie. Ils ne devaient qu’accepter ces propositions. Nous ne pouvons pas prendre la garantie d’honorer les 30% tout de suite, alors qu’il y a un schéma qui existe. Le Président a déjà assez fait pour améliorer les conditions de vie des enseignants depuis son arrivée au pouvoir. Il appartient aux syndicalistes de comprendre la mesure de la situation et d’agir en toute responsabilité », a-t-il conseillé.

Il dit plus loin, toujours chez nos confrères de mosaïque qu’une rencontre a eu lieu hier dimanche entre jeunes de ce parti pour dénoncer les personnes qui seraient derrière cette grève qui perdure au sein du secteur éducatif.

Lire aussi :  Urgent/Justice: Les avocats cessent toute activité à compter de ce Mercredi
PRECEDENT «
SUIVANT »