• Accueil
  • >
  • SOCIETE
  • >
  • Question jeune : Le CCOJEG se veut une jeunesse responsable

Question jeune : Le CCOJEG se veut une jeunesse responsable

Share Button

En prélude au lancement de ses activités, le Conseil Consultatif des jeunes de Guinée a tenu une conférence de presse ce jeudi 12 octobre 2017 à la maison commune des journalistes à Coléah. En toile de fond, parlez du développement durable avec l’implication active et participative de la couche juvénile. Une jeunesse qui représente en République de Guinée, 77% de la population, est presqu’à l’abandon et croupit dans le chômage.
Le constat, il est déjà fait mais il faut des actions. Pour le responsable du CCOJEG, c’est aux jeunes de se battre pour palier à cette problématique qui assaille cette couche partout sur le continent. « L’heure n’est à se lamenter mais plutôt à arranger les dégâts. Pour diversifier l’économie, il faut que la jeunesse s’implique activement et pour cela, la jeunesse s’approprier de la technique et de la technologie », pense-t-il. Plus loin, Alhassane Barry renchérit en invitant les jeunes à la formation car, selon loin, tout cela ne sera possible qu’avec une bonne formation.
57 % de la population guinéenne est pauvre, pour booster cet état de fait, chacun devait se battre de son côté, tel est l’avis de bon nombre d’observateurs. Pour le CCOJEG, la jeunesse devrait se battre pour mettre sa propre entreprise en place et devenir employée au lieu d’attendre tout de l’Etat ou des autres. « Si nous croisons les bras, c’est notre avenir qui sera pillé. C’est pour cela la jeunesse doit laisser de côté des débats politiques et accorder leurs voix pendant les élections aux programmes qui aident la Guinée à se développer et non ceux l’appauvrissent », pense M. Sylla, membre du CCOJEG.
Plaidoyer du CCOJEG
Nous interpellons toutes la jeunesse guinéenne à s’unir afin de lutter contre les faux débats. Cette couche également de cultiver l’esprit selon lequel, l’Etat ne peut pas employer tout le monde, nous jeunes devons-nous battre pour avoir nos propres projets et entreprises afin de devenir employeurs au lieu d’employés. Bien que l’Etat ne puisse employer tout le monde, mais le CCOJEG croit tout de même que c’est à lui de créer les conditions pour permettre aux jeunes de booster les compétences qui dorment en elle.
Cette plateforme de jeune entrepreneurs se veut responsable et donne l’objectif d’aller jusqu’au bout de leur mission. « Nous comptons sur des cotisations, dons, subvention, legs et tout pour atteindre notre objectif. Nous avons parmi nous des chefs d’entreprises, des conseiller et avec ces maigres moyens nous croyons aller loin. Même en ayant pas des gros moyens, on ne permettra jamais à quelqu’un de nous manipuler », a conclu le responsable du projet, Alhassane Diallo

Lire aussi :  Urgence: un journaliste battus a mort

Mohamednana Bangoura pour groupeevasionguinee.com

PRECEDENT «
SUIVANT »