• Accueil
  • >
  • LA UNE
  • >
  • Liberia: le nouveau président George Weah a prêté serment

Liberia: le nouveau président George Weah a prêté serment

  • Publié Par LA REDACTION
  • 22 janvier 2018
DDDDDDDDDDDDDD
Share Button

Des chants, des drapeaux, beaucoup de monde et beaucoup d’ambiance à Monrovia, au Liberia, ce lundi, pour l’investiture de George Weah au stade Samuel-Doe. L’ancienne légende du football a officiellement prêté serment. Il succède donc à Ellen Johnson Sirleaf à la tête d’un pays secoué par de terribles guerres civiles, il y a quinze ans. C’est d’ailleurs la première transition démocratique au Liberia depuis les années quarante.

George Weah a prêté serment en fin de matinée devant des dizaines de milliers de personnes au stade Samuel-Doe. Un stade pavoisé aux couleurs nationales, le rouge, le blanc et le bleu, pour l’investiture du président Weah et de la vice-présidente, Jewel Howard Taylor.

La foule manifeste sa joie

Nous sommes là grâce au sang, à la sueur et aux larmes, à la souffrance, de tant de nos compatriotes. Trop d’entre eux sont morts dans leur quête de liberté et d’égalité.

 

Une foule enthousiaste a manifesté sa joie pendant leur prestation de serment, tellement bruyamment que le juge qui présidait la cérémonie est intervenu en lançant des « à l’ordre ! à l’ordre ! » pour demander au public de faire moins de bruit. Mais il n’était plus question de se retenir lorsqu’on a passé l’écharpe présidentielle à George Weah.

La foule s’est calmée lorsque le drapeau du Liberia a été descendu et remis, comme le veut le protocole, à la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf. On a ensuite hissé un autre drapeau libérien, ce qui symbolise l’arrivée au pouvoir du nouveau chef de l’Etat. La foule a enfin une fois explosé lorsque George Weah s’est assis dans le fauteuil présidentiel, un trône doré tapissé de velours rouge.

Lire aussi :  Génocide des Tutsis au Rwanda : « La demande de pardon des évêques reste incomplète »

Plusieurs chefs d’Etat africains sur place

Plusieurs chefs d’Etat étrangers africains étaient là : le Guinéen Alpha Condé qui est aussi le président en exercice de l’Union africaine, le Togolais Faure Gnassingbé, le Ghanéen Nana Akufo-Ado, le Gabonais Ali Bongo, le Congolais Denis Sassou-Nguesso, et le Malien Ibrahim Boubacar Keïta. Il y avait aussi le président du Sénégal, Macky Sall. Il a été reçu en tête à tête juste avant l’investiture. En Français, Geroge Weah l’a remercié pour « ses conseils durant la campagne ».

Mais le principal invité de marque aujourd’hui, c’était le public libérien, celui qui a voté pour George Weah, et qui attend beaucoup de lui.

PRECEDENT «
SUIVANT »